Alimentation

Être Flexitarien : Les 8 Avantages Spectaculaires de ce Régime

Ananas dans une prairie

Les 8 bienfaits du flexitarisme sur ta santé, l’environnement et les animaux

Aujourd’hui, tu te sens peut-être déprimé à l’idée de manger de la viande, encore et encore. Cela peut être pesant pour toi, tu en as marre de cautionner la violence, la destruction de l’habitat, et en même temps tu ne te sens pas vraiment prêt pour arrêter complètement cette consommation. Un bon compromis consiste donc à être flexitarien.

En adoptant un régime principalement centré sur la consommation de végétaux, et très peu tourné vers la consommation de viande et de poisson, tu remarqueras très vite les avantages sur ta santé.

Et pour toutes celles et ceux qui ne connaissent pas la définition du flexitarisme, nous allons voir de suite à quoi cela correspondons d’être flexitarien au quotidien.

Note : je vais souvent parler de flexitarisme, de pesco-végétarisme, de végan et de végétalisme. Si tu n’arrives pas à différencier toutes ces formes de végétarisme, je t’invite à découvrir l’article les 9 types de végétarisme.

Source : Gifing

Que signifie être flexitarien ?

J’aime bien définir le flexitarisme comme le mode de consommation qui reprend tous les avantages du véganisme, sans ses défauts.

Et c’est pourtant vrai !

Bien que je sois végan, je ne peux pas vraiment dire que ce régime soit l’idéal au quotidien. C’est une vraie galère pour gérer les relations sociales et les sorties. Quand tu vas au resto avec des amis et que tu n’as absolument rien à manger apart de la salade, ça fou les boules.

Alors que toi, flexitarien, tu n’as pas ces problèmes précis. Tu as alors tous les avantages d’une consommation tournée vers les végétaux : regain d’énergie, meilleure forme, des économies ainsi qu’une conscience morale et éthique plus développée. Et tu n’as pas les défauts qui vont avec, suite à une alimentation trop stricte et définitive.

Le flexitarisme est un régime alimentaire souvent critiqué par les végétariens et végans. Voici quelques objections communes.

« Être flexitarien, c’est un peu comme si tu ne jetais pas tes mégots par terre 90% du temps, mais que parfois tu le fais pour te faire plaisir ».

« C’est un terme inventé par les lobbys pour te faire manger encore plus de viande ».

Pouah, la frustration de ces gens-là.

En étant flexitarien, tu vas alors manger de la viande très rarement. Il peut s’agir d’en consommer dans les occasions spéciales (mariage, anniversaire, restaurant) ou bien le dimanche par exemple.

Quoi qu’il en soit, étant végan, je t’encourage réellement à devenir flexitarien. Que ce soit pour ta santé, pour la planète ou les animaux, tu en tireras que des avantages. D’ailleurs, voici les nombreux bienfaits.

 

Être flexitarien permet d’avoir une plus belle énergie

On entend souvent des végétariens et végans dirent que l’arrêt de la consommation de produits d’origine animale est bonne pour la santé, et cela te donnera encore plus d’énergie. Une meilleure forme. Une santé de dingue. Et une force accrue.

Alors, oui et non.

Certes, si tu fais la transition aujourd’hui d’une consommation « classique » de viande à une consommation plus flexitarienne, tu te sentiras probablement beaucoup mieux au quotidien.

Mais cela n’est pas obligatoirement dû à l’arrêt de la viande. Cela vient principalement de toutes les vitamines et de tous les minéraux que tu vas désormais avaler. Les fruits et les légumes sont extrêmement bénéfiques pour ta santé, et tu vas en manger beaucoup plus. Beaucoup beaucoup plus. Ainsi, tu te sentiras probablement beaucoup mieux.

Mais ce n’est pas faux non plus de dire que la viande est mauvaise pour ta santé. Si tu prends par exemple la charcuterie, la viande ultra transformée (merguez, saucisses..) ainsi qu’une consommation excessive de viande rouge, tu t’apercevras que tous ces produits ne sont pas forcément sains pour ta santé. Et également que leur arrêt serait extrêmement bénéfique pour toi.

Néanmoins, ce n’est pas pour ça que toutes les viandes sont à bannir. Certaines peuvent être très saines pour ta santé, et nous le verrons par la suite.

Bon. Ce point est important. Avoir plus d’énergie consiste en un avantage plutôt bénéfique au quotidien, non ? Mais ce n’est rien par rapport à l’avantage suivant.

 

Être flexitarien, c’est surtout profiter de cet avantage-là.

Rappelles-toi, être flexitarien c’est avoir tous les avantages d’un régime végan, sans ses inconvénients.

Et on est en plein dedans.

Tout en profitant de ta merveilleuse énergie, tu vas également jouir d’aucune prise de tête avec ton entourage.

Tu vas être flexible comme l’air, et tu pourras t’adapter avec tes amis omnivores comme végétariens.

Ainsi, tu vivras libre et serein. Tu esquiveras à la Matrix toutes les disputes, et tu seras tel un caméléon de l’alimentation.

Et crois-moi, vivre sans prise de tête représente un avantage que bon nombre de végans et de végétariens aimeraient avoir.

Puis attend. Être flexitarien ça ne s’arrête pas à la forme physique et à la légèreté mentale. Devenir flexitarien ça va bien plus loin que ça. Tiens, jette un oeil à l’avantage suivant.

 

Tu as toujours rêvé de partir en voyage ? Deviens flexitarien

Je ne sais pas combien de fois tu mangeais de la viande auparavant, mais si tu en consommais tous les jours, tu as surement dû voir ton porte-monnaie très vite se vider, n’est-ce pas ?

Ainsi, devenir flexitarien va te permettre d’économiser une belle somme d’argent à la fin de chaque mois.

Avec des calculs assez approximatifs, un français moyen dépenserait environ entre 600 et 900€ de viande chaque année. Environ 1 SMIC entier. De quoi investir ou te faire plaisir.

Ainsi, en adoptant un mode de vie flexitarien, tu auras probablement moins de soucis d’argent qu’avant 🙂

Et en plus, cela crée un cercle vertueux. Si tu achètes moins de viande, et que tu as plus d’argent, tu vas également pouvoir jouir du bienfait présenté ci-dessous.

 

Être flexitarien, c’est respecter l’animal.. et se faire plaisir gustativement

Fruits et légumes - Être Flexitarien

Parce que manger de la viande n’est rien d’autre qu’un goût en bouche, en en mangeant moins, tu vas également pouvoir en acheter d’une qualité supérieure.

Au lieu de manger de l’animal chaque jour acheté dans des barquettes au supermarché, qui ont vécu une vie des plus tristes et malheureuses, tu vas désormais pouvoir en manger de meilleurs.

Être flexitarien, c’est porter un énorme respect à l’animal. Rejeter l’agro-industrie qui se tourne vers des pratiques barbares, et privilégier la viande de meilleure qualité, élevée dans d’excellentes conditions.

Ainsi, au niveau du goût, il s’agira de deux mondes bien opposés. Tu vas manger de la belle viande ou du beau poisson, nourris à l’herbe, vécu en pleine santé et avec joie.

Alors bien-sûr, le coût sera supérieur. Mais n’oublie pas que cela représentera tout de même des économies au final.

De plus, cela fera de toi une personne altruiste et gentille, respectueuse des petits commerçants.

 

Devenir flexitarien permet d’apporter son soutien aux bouchers

Généralement, les bouchers sont bien plus honnêtes et aiment davantage leurs animaux que les grandes exploitations qui pensent qu’à l’argent. L’éthique est une valeur plus développée chez les petits commerçants (ce n’est bien entendu pas toujours le cas) que chez les grands groupes.

Ainsi, tu pourras passer pour mère Térésa et apporter ton soutien aux bouchers proches de chez toi, qui ont de plus en plus de mal à vivre.

Tiens, en parlant de mère Térésa, l’avantage suivant va désormais te concerner.

 

Être flexitarien permet de reprendre possession de son âme

Derrière ce titre perché, se cache une vérité bien réelle.

Celle de reprendre conscience du monde.

Bien souvent, les gens qui mangent de la viande ne l’ont pas choisi. Cela leur a été imposé par leur parent et la société. Ce n’est donc pas un choix.

Ainsi, en devenant flexitarien, tu vas pouvoir désormais avoir une conscience morale davantage développée que la moyenne. Tu vas te rendre compte du poids de tes achats sur les conditions d’élevage des autres êtres vivants, et ça vaut de l’or.

La plupart des personnes n’achètent pas volontairement de la viande. Ils en achètent et en cuisinent par habitude. Toi, tu pourras dire exactement quand tu as envie d’en manger, en sachant pleinement qu’il s’agit d’un animal mort, tué pour ton plaisir. Tu seras pleinement conscient de cet acte, et tu pourras alors développer ta conscience morale.

Et en plus de développer cette conscience, tu vas également apprécier ce nouvel état d’esprit, que l’on va voir juste maintenant, provenant directement de ton régime flexitarien.

 

Tu vas désormais placer la nature plus au centre de tes préoccupations 

Les flexitariens protègent la nature

Si tu l’ignorais encore, manger de la viande représente un véritable danger pour l’écosystème. La plupart des animaux français sont nourris au soja brésilien. Pour produire ce soja, il aura fallu de la place. Place que l’on n’a pas. Ainsi, on déforeste les grandes forêts du monde, ici l’Amazonie, pour pouvoir planter du soja et des céréales, destinés aux animaux d’élevages.

Il faut savoir que pour produire un kilo de viande, il faut environ 10 kilos de céréales. Ainsi, plus de la moitié de la déforestation en Amazonie provient de cette agriculture intensive.

Mais, et c’est là qu’intervient ton respect accru envers la nature, en tant que flexitarien tu manges de la viande de meilleure qualité.

Si tu t’approvisionnes en viande chez un boucher (qui vend de la viande élevée en plein air dans de bonnes conditions), celle-ci n’a pas été nourrit au soja brésilien. Alors certes, elle aura mangé 10x plus de céréales que la viande qu’elle produira, mais au moins elle n’aura probablement pas déforesté des parcelles entières de forêts.

Ainsi, être flexitarien c’est avoir un respect accru envers l’animal et l’environnement. Et étant donné la crise écologique que nous vivons actuellement, un peu de respect envers la nature ne ferait pas de mal.

Hola hola. J’ai gardé le meilleur avantage pour la fin. Alors si tu n’es pas bien réveillé, saute sur place pour accueillir chaleureusement l’avantage n°1 du flexitarisme.

 

Cet avantage te fera devenir flexitarien

D’après plusieurs études, les végétariens vivraient plus vieux.

Alors. Nuançons un peu.

Cela est d’abord remis en question par d’autres études.

De plus, ce n’est probablement pas le fait d’arrêter la viande qui fait vivre plus vieux, mais plutôt de manger plus équilibré ainsi que de jouir d’un quotidien plus sain. Il est vrai que les végétariens ont souvent tendance à être plus connectés à eux-mêmes. Ainsi, rares sont ceux qui vont fumer ou boire en excès. La plupart prennent également soin de leur corps, et pratiquent une activité physique régulière.

Ainsi, être flexitarien va également pouvoir te faire profiter de quelques années de vie supplémentaires. En mangeant une plus grande variété de fruits et de légumes – sans oublier les oléagineux et les légumineuses – tu vas pouvoir vivre plus vieux. Mais vivre plus vieux pour vivre plus vieux ne sert à rien. Tu vivras plus vieux, en meilleure santé !

Plutôt chouette, non ?

Et pour rappel, tous ces avantages-là, tu les auras sans avoir les inconvénients du végétarisme.

 

Tu n’auras aucune sensation de privation

En tant que végan, je connais parfaitement cette sensation de privation. Surtout au début de ton expérience et de ton changement. Par la suite, la plupart des aliments consommés par la majorité des personnes ne te donneront plus envie. Apart la raclette en hiver.

Ainsi, tu pourras jouir d’un régime alimentaire cool, sans prise de tête, que la majorité des végétariens et végans ne pourront jamais avoir.

En plus, au niveau de ta santé tu ne prends aucun risque.

 

Les flexitariens n’auront jamais de problème de santé

En mangeant suffisamment de fruits et légumes, et en consommant de l’animal deux, trois fois par mois, tu n’auras aucun problème de carence.

Les végans n’ont pas forcément de carences, attention, mais il est plus probable d’en avoir faute d’une alimentation pas assez variées, plutôt que chez les flexitariens.

Ainsi, tu peux te lancer dans ce régime flexitarien sans aucun problème, et sans peur de perdre des os.

Puis enfin, le dernier avantage d’une consommation flexitarienne par rapport à une végétalienne, est en rapport à ton entourage.

 

Être flexitarien va te permettre de t’adapter à ton entourage

Longuement évoqué dans cet article, on ne va pas s’attarder dessus des heures.

Les flexitariens s’adaptent aussi bien aux végans qu’aux omnivores, ce qui correspond tout de même au saint Graal du plaisir.

Bon alors, ça donne envie de devenir flexitarien, n’est-ce pas ? 🙂

Voyons voir quelques conseils pratiques tout de même, pour te permettre d’être un flexitarien en bonne santé, de bonne humeur quotidiennement.

 

Des conseils pratiques pour toi

Premièrement, le flexitarisme est souvent une transition vers un régime végétarien, qui est lui-même une transition vers un régime végétalien. Quoique tu dises aujourd’hui, et quoique tu penses, tu découvriras bien assez tôt que tu ne t’arrêteras potentiellement pas à ton régime flexitarien. Bien que celui-ci soit super.

Personnellement j’étais flexitarien, avant de venir pesco-végétarien (je mangeais du poisson), puis végétarien et enfin végétalien. Le cursus classique.

Par conséquent, voici des conseils pratiques pour t’aider à être le meilleur flexitarien possible :

  • Mange des protéines animales de très haute qualité. Ainsi, privilégie la meilleure viande possible, comme celle de bison par exemple.
  • Tourne-toi vers une grande variété de légumes et de fruits. Expérimente et essaie tous les fruits et légumes possibles, même ceux que tu penses ne pas aimer. Les goûts changent lorsque tu arrêtes la viande. Celle-ci ayant un goût fort, elle prend généralement le dessus sur les autres aliments.
  • Consomme régulièrement des légumineuses, et des céréales. Les légumineuses vont être d’un excellent apport en fer et en protéine végétale. En tant que flexitarien, tu devras en consommer davantage. Il existe un mélange légumineuse et céréale, assez controversé, qui permettrait de compléter un acide aminé responsable de la synthèse des protéines, disponible uniquement chez les animaux. Dans tous les cas, tu peux obtenir le même combo en mangeant des choux.
  • Fais-toi plaisir ! Enfin, fais-toi plaisir tant que tu en as envie et profites de ton alimentation respectueuse de l’animal, de l’environnement et de ta santé.

Il se pourrait que tu veuilles par la suite aller plus loin. Respecter davantage la nature et les animaux. Ainsi, tu peux lire le guide complet pour devenir végan en 6 semaines. Tu n’auras aucune sensation de privation, et d’ailleurs, tu ne feras aucun changement les deux premières semaines. Je t’encourage alors fortement à découvrir l’article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *